Cher journal,

Non je blague ! je ne pense par réussir à me lâcher à ce point.

Même si SourisSo est une bulle d'oxygène pour moi qui n'avait plus de pause café en milieu professionnel.


Au début ce devait être notre boutique (à Thomas et moi) mais il s'est mis la pression. Donc c'est ma boutique et il m'aide.

Il peut ainsi revendiquer ses vacances et ses horaires.


Nous conservons d'ailleurs les mêmes horaires que lorsque nous faisions l'école à la maison (photo ci-jointe).


Je crois qu'il aime ce fonctionnement.

D'un autre coté, s'il n'aimait pas il me l'aurait déjà dit :

Thomas = 0 filtre